jeudi 14 avril 2011

Le rapport intérimaire de la Commission Vickers au Royaume Uni


Le rapport intérimaire de la Commission indépendante sur la réforme du système bancaire au royaume Uni a été acceuilli avec soulagement par les banques qui craignaient le pire, dans le pays qui a été le plus durement touché par la crise bancaire. La Commission, créée en juin 2010, est présidée par John Vickers, ex chief economist de la Banque d'Angleterre et président de la Commission de la Concurrence, avec un panel de personnalités distinguées comme Martin Taylor, ancien Président de Barclays, Martin Wolf, l'éditorialiste du FT, ou , Bill Winters, l'ancien CEO de l'Investment Banking chez JP Morgan. La Commission, qui doit remettre son rapport final en Septembre prochain, n'a pas suivi la ligne extrême défendue par le Gouverneur de la Banque d'Angleterre, Mervyn King ou John Kay ("narrow banking"), préconisant de séparer la banque retail ("utilities") de la banque d'investissement ("casino") dans l'esprit de feu le Glass Steagall Act.
La Commission, qui est encore dans une phase de consultation, formule deux propositions:
-non pas démanteler les banques, mais isoler la partie retail banking ("ring fencing"), dont les contours exacts restent à définir, et qui serait filialisée
-doter cette partie retail banking d'un ratio de capital minimum ("core tier 1") non pas de 7%, comme le prévoit Bâle 3, mais de 10%

Si la Commission ne remet pas en cause la notion de banque universelle, elle en rend le fonctionnement plus coûteux (moindres synergies entre la partie retail et la banque d'investissement, exigences de capital plus élevées). Le régulateur anglais, comme le suisse d'ailleurs, se distingue de ses homologues, de manière plus générale, en plaçant, dans le débat sur le "too big to fail, les exigences de capital pour les banques à un niveau nettement plus élevé que ce que requiert Bâle 3 ou le régulateur américain.

Ce sera plus coûteux pour les banques anglaises, mais pas de quoi s'exiler pour autant.

Tous ceux qui s'intéressent l l'économie bancaire et aux débats sur la régulation pourront lire avec intérêt ce rapport intérimaire qui figure en lien:
http://s3-eu-west-1.amazonaws.com/htcdn/Interim-Report-110411.pdf

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire